Feuilleter un extrait

Pour télécharger le dossier de présentation du COIN ROUGE ESSAI_MAQUETTE

Cliquez iciCliquez ici

LE COIN ROUGE  ESSAI_MAQUETTE

Louise Lachapelle

L’atelier de création – ses processus, ses matériaux, ses terrains, sa performativité, ses productions – les incessantes transformations des gestes et des lieux de création, voilà l’expérience que propose LE COIN ROUGE.

Ce livre d’artiste est une œuvre composite et processuelle, un dispositif hybride, ouvert, fragmenté. Les matériaux de ce livre témoignent d’un corpus d’expériences et de travaux sur les violences de la maison. Louise y retrace des parcours entre des lieux défaits et certaines violences d’une culture humaine de l’espace habité. Les trajectoires de ce travail se croisent aussi au sein d’une maison de colonisation, expropriée de Mirabel et déplacée vers le Nord, une maison qu’elle débâtit, rebâtit, et un chantier qu’elle habite depuis plus de vingt ans.

LE COIN ROUGE déborde les frontières d’une publication littéraire et questionne les possibilités critiques, artistiques, éthiques de l’essai comme genre. La composition, narrative, visuelle, matérielle ou graphique de cet ESSAI_MAQUETTE emprunte à l’architecture, mais aussi à la cartographie, à la typographie ou à la partition musicale pour interroger le livre comme geste, comme objet et comme espace de création.

Cette écriture plurielle s’engage, et invite les destinataires à s’engager, avec une pratique qui ne cesse de renverser le livre en atelier et l’atelier en vie.

Avec la fabrication de ce livre, je revisite ma relation avec la création et les enjeux du processus créateur tels qu’ils se posent à moi aujourd’hui. De fait, c’est l‘insistante question de la création qui traverse l’atelier de ce travail, et qui donne forme et matière à ce livre construit/déconstruit. La création comme relation au présent, la création comme pertinence de vie, la création comme résistance à ces pratiques, à ces formes ou à ces espaces qui tendent à dominer, sédentariser ou confiner, le vivre et le vivant. – Louise Lachapelle

Ce livre est accompagné d’une POSTFACE À PLUSIEURS VOIX écrite par:

Patrick Lafontaine, LE COIN ROUGE involves nothing less than a construction
Danielle Blouin, Au risque d’une forme
François Turcotte, LE COIN ROUGE en cinq ans et cinq fragments
Susanne de Lotbinière-Harwood, Le terrain de jeu

Caractéristiques

Parution : Automne 2023
Dimensions : 9 x 8.5 pouces
Nombre de pages : 612 pages
ISBN (v. régulière) : 978-2-9821791-1-0
Prix de vente : 99,95$
ISBN (v. collection) : 978-2-9821791-2-7
Prix de vente : 499,95$
Genre : Livre d’artiste, essai
Public cible : Adultes
Thèmes : L’atelier de création, le livre, les processus, la création.

« Quand Louise Lachapelle m’a contactée en 2018 afin de me présenter son projet de livre en cours de réalisation, mon intérêt à poursuivre l’expérience de son évolution était que pour une rare fois, un projet interrogeait, par sa mise en œuvre, les fondamentaux et la spécificité de l’objet-livre soit : la sensation de lecture, la portabilité, la fonction documentaire et l’autonomie du lecteur/opérateur. »

« Ce projet va au-delà d’une finalité sous la forme conventionnelle d’un livre. Il procède d’une réflexion sur le livre comme espace de création qui retourne l’objet sur lui-même en exposant la trame, le potentiel combinatoire et le processus de mise en forme — ce qui fait du livre générique un objet complexe, techniquement évolué et singulier. »

Commentaire de Danielle Blouin, historienne de l’art et artiste

Crédit photo : Luc Leclerc

Louise Lachapelle vit avec la forêt laurentienne.

Sa pratique emprunte plusieurs formes et une diversité de langages, création multidisciplinaire, enseignement, recherche, collaborations artistiques et communautaires, activités de formation et d’échange en contextes interculturels et en milieux autochtones. Sa démarche relève d’une critique de la/sa culture, et s’inscrit dans une réflexion active sur le don.

LE COIN ROUGE ESSAI_MAQUETTE représente une étape charnière de son travail créatif et réflexif à un moment où la question récurrente de la création – ressurgie partout – s’impose avec une acuité nouvelle et à même la question du livre.

Louise Lachapelle a publié ou présenté son travail au Québec et à l’international dans des contextes variés liés à ses activités de recherche-création. Qu’il s’agisse de lectures performatives, d’œuvres visuelles et installatives, de résidences ou de collaborations artistiques, elle se montre sensible à la réciprocité dans les processus et entre les lieux de création-diffusion.

www.louiselachapelle.net